25/03/2010

LES DOUANES ET LE PERE...

imagesCA0T8NIPdouanierprêtre

 

 

 

 

 

Sur un vol vers l’Irlande, une jeune femme distinguée est assise à côté d’un prêtre. Elle lui demande :

- "Mon Père, puis-je vous demander une faveur ? "

- "Bien sûr, Mon enfant, que puis-je pour vous ?"

- "Eh bien, j’ai acheté un séchoir à cheveux électronique très dispendieux pour l’anniversaire de ma mère.Il est encore dans sa boite et bien au-delà de la valeur limite d’importation. J’ai bien peur que l’on me le confisque. Ne pourriez-vous pas le passer aux douanes, pour moi, sous votre soutane, par exemple ?"

- "J’aimerais bien pouvoir vous aider, chère enfant, mais je dois vous avertir, je ne mentirai pas."

- "Avec l’honnêteté écrite sur votre visage, on ne vous questionnera sûrement pas."

Lorsqu’ils arrivèrent au guichet des douanes, la jeune femme laissa passer le prêtre.

Le douanier lui demanda :

- "Avez-vous quelque chose à déclarer, Mon père ?"

- "De la pointe de mes cheveux, jusqu’à ma taille, je n’ai rien à déclarer"

Le douanier, trouvant cette réponse bizarre, lui demanda alors:

- "Et de la taille aux pieds, qu’avez –vous à déclarer ?"

- "J’ai un instrument merveilleux destiné à être manipulé par une femme et qui n’a jamais été utilisé à cette date.."

Éclatant de rire, Le douanier lui dit:

- "Passez, Mon Père... Au suivant !"

alors ça

Les commentaires sont fermés.